En cherchant à contrer les résistances aux thérapies ciblées avec de nouveaux médicaments, Ribonexus ambitionne d'étendre le bénéfice de ces traitements à un plus grand nombre de patients. Crédit Mutuel Innovation soutient la start-up dans son programme de développement préclinique.

Très engagé dans la lutte contre le cancer, Crédit Mutuel Alliance Fédérale est notamment partenaire depuis plusieurs années du collectif « Ensemble contre le mélanome » aux côtés du Pr Caroline Robert, chef du service de dermatologie au Cancer Campus de l'institut Gustave Roussy, Crédit Mutuel Alliance Fédérale est également mécène des recherches menées par le Pr Caroline Robert.

En 2021, lorsque ces recherches conduisent à la création de Ribonexus, Crédit Mutuel Innovation participe à la levée de fonds en amorçage de 4 M€, aux côtés d'AdBio partners et de Pierre Fabre. « Je me sens très soutenue dans ce projet par l'ensemble du groupe Crédit Mutuel et c'est très appréciable », confie Caroline Robert avec beaucoup d'enthousiasme.

Une efficacité qui diminue avec le temps

Bien que les thérapies ciblées et immunothérapies améliorent considérablement les perspectives des patients atteints de cancer, l'efficacité globale de ces traitements diminue avec le temps. En effet, les patients développent le plus souvent des résistances et des récidives surviennent après quelques mois ou quelques années de traitement.

Développer des traitements complémentaires aux traitements conventionnels qui pourraient augmenter leur efficacité

Or, les travaux menés par le Pr Caroline Robert et le Dr Stéphan Vagner, directeur de recherche spécialisé dans la biologie de l'ARN à l'Institut Curie, les co-fondateurs scientifiques de Ribonexus, ont montré qu'en bloquant la fabrication de certaines protéines à partir d'ARN messager dans les cellules, il était possible d'abroger ou de faire reculer significativement l'apparition des résistances à des traitements contre le mélanome. « Nous pensons donc que nous pourrions développer des traitements complémentaires aux traitements conventionnels pour augmenter leur efficacité. L'objectif serait certes d'avoir un effet sur le mélanome, mais aussi sur d'autres cancers », indique Caroline Robert.

Identifier les molécules les plus prometteuses

La première étape est de tester sur des cellules de nombreux composés pouvant avoir l'effet voulu, afin de sélectionner les meilleurs candidats-médicaments. L'expertise complémentaire du Dr Laurent Desaubry, expert en chimie médicinale et directeur de recherche à l'Université de Strasbourg, également co-fondateur de Ribonexus et de l'industriel Pierre Fabre, sera particulièrement précieuse. Par un accord de licence exclusif, Pierre Fabre met notamment à disposition de la start-up une bibliothèque de molécules qui ciblent une protéine associée à la résistance à de nombreuses thérapies actuelles.

« Ribonexus s'appuie sur une équipe experte pour adresser le sujet, une alliance rassurante avec un industriel et une science de qualité, ce qui permet d'envisager des résultats prometteurs », soulignent Laurianne Garcia-Ordonez et Jérôme Féraud, respectivement chargée d'affaires et directeur chez Crédit Mutuel Innovation. L'objectif est de pouvoir démarrer des essais sur des souris d'ici un an.

Nous contacter