Avec le soutien de Crédit Mutuel Equity et de sa filiale Crédit Mutuel Innovation, la société allemande va pouvoir accélérer la commercialisation d'un dispositif de dialyse 4 en 1 unique au monde.

Plus de 30 % des patients en soins intensifs développent un syndrome de défaillance multi-viscérale (DMV), avec un taux de mortalité supérieur à 40 % quand au moins trois organes sont atteints. La Covid-19 a encore augmenté ce nombre de cas. Or, les systèmes de dialyse existants ne permettent de soutenir qu'un seul organe à la fois, et la prise en charge des DMV nécessite des protocoles de soins très lourds, impliquant plusieurs appareils encombrants.

Avec sa solution Advos multi, Advitos (55 collaborateurs - CA 4 M€) propose un dispositif d'assistance extracorporelle capable de suppléer simultanément aux défaillances des reins, des poumons et du foie, tout en régulant l'équilibre du pH sanguin. Il permet non seulement d'améliorer la prise en charge des patients, mais aussi de faciliter le travail des soignants et de réduire le coût des traitements.

Un dispositif de dialyse unique au monde

« Advitos a développé une technologie unique, qui a démontré son efficacité et qui est certifiée », souligne Delphine Cardi, directrice de participations chez Crédit Mutuel Innovation. « Elle est portée par des dirigeants impliqués, experts dans le domaine et reconnus internationalement », ajoute Sébastien Neiss, directeur général de Crédit Mutuel Equity en Allemagne, « Cette technologie est également soutenue depuis longtemps par des investisseurs fidèles ». Des atouts qui n'ont pas manqué de séduire Crédit Mutuel Innovation et l'équipe allemande de Crédit Mutuel Equity, qui ont participé à parts égales en tant qu'investisseurs leaders à la levée de fonds de 20 M€ réalisée par l'entreprise munichoise, aux côtés de l'EIC Fund et d'un investisseur stratégique spécialisé dans la dialyse.

Reproduire le modèle allemand à l'international

Mis sur le marché en 2017, Advos multi est aujourd'hui présent dans plus de 20 hôpitaux en Allemagne. L'augmentation de capital doit permettre d'ajouter de nouvelles fonctionnalités au produit, de mener de nouvelles études cliniques pour valider des indications plus précises, d'élargir les domaines d'application et de développer les ventes - d'abord en Europe, puis aux États-Unis.

« Avec cette levée de fonds, nous allons mener à bien des projets de développement majeurs en R&D et accélérer la commercialisation de notre dispositif pour en faire bénéficier le plus de patients possibles », indique Bernhard Kreymann, fondateur et CEO d'Advitos. « Nous comptons sur nos nouveaux partenaires pour nous apporter leur expertise et nous ouvrir de nouvelles portes ».

Nous contacter